Qu'il neige ou qu'il vente, Claire Avril ne ratait jamais une occasion de dévoiler sa peau et ses formes. Bas collants noirs, jupe courte et décolleté, seule sa veste en jean avec une doublure en peau de mouton semblait coller au temps glacial de l'hiver. Heureusement pour elle, elle n'était ni frileuse, ni facilement malade, Dieu sait qu'elle choisirait de souffrir en silence. Il était encore tôt, le soleil venait à peine de se lever. Elle marchait d'un pas léger, soulagée à l'idée que l'examen prévu aujourd'hui était le dernier avant les vacances d'hiver.