Le revoici, le concept que je ne cesse d’essayer de ranimer malgré qu’il semble incapable de survivre à deux éditions consécutives : la sélection de trucs divers et variés que j’ai aimé ou non sur une période de temps plus ou moins courte.
Pour faire plus simple, j’avais déjà sorti le concept sur youtube (vous pouvez trouver la vidéo ici) et j’en avais fait un article l’année dernière sur le blog intitulé : “Suggestions de l’été 2017 !

La formule évolue à nouveau, en espérant encore une fois que le concept pourra persister dans la longueur. Je vais donc vous présenter une sélection parmi les séries et les films que j’ai vu dernièrement, les livres que j’ai lu, les albums que j’ai écouté et les applications que j’ai téléchargé (nouveauté woopwoop) de ce qui m’a plu ou marqué. Sans trainailler plus, voici donc la sélection multimédia de l’été 2018 :

En série je nomme…

everything_sucks_vertical-main_rgb

Créée par Ben York Jones et Michael Mohan et diffusée sur Netflix, la série suit pendant dix épisodes une bande d’adolescents au lycée. Mais attention, la série se passe dans les années 90, ce qui est déjà un assez chouette twist si vous voulez mon avis (pas de chance, vous l’aurez de toute façon). On retrouve beaucoup de références aux années 90, notamment au niveau de la bande son. Je sais que le pitch parait très banal, mais ça faisait longtemps que je n’avais plus vu une série aussi attachante et touchante dans ses moments de drame. Il y a quelques scènes qui valent vraiment le coup d’oeil et les acteurs sont vraiment bons. Les thèmes tournent beaucoup autour de l’amour et de la sexualité, l’expérimentation aussi.
Sincèrement, je ne veux pas insister pour que quelqu’un regarde cette série. Je voulais surtout dire quelque part que je l’avais adorée.

*

En livre est à l’honneur,

indomptables-751956

J’aimerais dire tellement de choses sur ce livre. Pour vous faire le pitch, c’est l’histoire d’une fille dépressive appelée Merritt qui rencontre Red, un ancien cheval de course qui est considéré comme une cause perdue tant il est violent et imprévisible. Le livre a une quantité de défauts, comme l’anthropomorphisation du cheval qui est poussée à l’extrême, mais il a comme formidable point positif d’être entièrement différent des histoires de chevaux qu’on nous propose habituellement. Au revoir les poneys parfaits, au revoir l’idylle… Les événements sont suprenants et pourraient bien réussir à vous atteindre si vous vous laissez porter par l’histoire. La lecture m’a laissé un goût amer dans la bouche, mais elle m’a marquée et captivée.

*

Quelques applications qui valent le détour…

Cette première application rentre dans la catégorie des jeux. On suit une petite fille lors de ses rêves et cauchemars que l’on va essayer de mener à bon port pour qu’elle puisse se réveiller… et passer au rêve suivant.
Le principe du jeu est basé sur un rythme, marqué par la bande-son et une lumière qui fait briller les briques sous le personnage. De temps en temps, le chemin suivi bifurque et notre rôle est alors de taper une fois sur l’écran pour indiquer un changement de direction. La difficulté augmente au fil des parties en ajoutant de nouveaux éléments, comme des portes de téléportation pour ne citer qu’elles.
La raison pour laquelle j’ai retenu Dream Walker, c’est son graphisme et son ambiance. L’univers est très poétique et envoûtant. Grâce à une difficulté de gameplay assez faible, l’immersion se fait encore plus facilement.

Cette application vous propose un journal en grille personnalisée. Lors de votre inscription, vous vous créez une grille personnelle, soit en choisissant des questions proposées par l’application, soit en les rédigeant vous-même. Et chaque jour, vous venez remplir les cases en répondant aux différentes questions. Particulièrement pratique si vous désirez un suivi jour après jour de vos habitudes.
La régularité de l’utilisateur va beaucoup jouer dans l’utilité de l’app. Et attention, il y a une belle quantité de fautes d’orthographes dans les questions génériques (du moins dans la version française).

Jouant sur votre mémoire implicite, Drops vous apprend des mots de vocabulaire dans la langue de votre choix grâce à des mini-jeux. L’apprentissage se fait très naturellement, par répétition des mots. Cependant, l’application ne propose malheureusement pas de cours de grammaire, il faudra chercher ailleurs pour l’apprendre. Mais pour avoir fait des études de traduction, je vous assure que pour se faire comprendre, le plus important est le vocabulaire et la prononciation, deux aspects que Drops explore entièrement. Le catalogue de langue est assez impressionnant, proposant 30 langues, allant de la plus classique, l’anglais, aux plus exotiques, comme l’hawaïen. Vous êtes également récompensés si vous vous connectez chaque jour !

Celle que j’utilise le plus souvent ! Sleep Cycle vous propose un réveil en douceur, basé sur votre propre rythme de sommeil. Avant de vous coucher, vous donnez à l’application l’heure à laquelle vous devez (j’insiste sur le fait que j’utilise bien le verbe devoir) vous lever puis lancez l’application. Celle-ci va alors analyser votre sommeil selon soit le bruit de votre respiration, soit vos mouvements. 30 minutes avant l’heure que vous avez sélectionné pour votre réveil, le système va tenter de déceler le moment où votre sommeil est le plus léger pour déclencher l’alarme. Deux avantages donc à ce système : vous vous réveillez en douceur, sans sursaut et de manière assurée (votre sommeil étant plus léger à ce moment là, le son vous réveille automatiquement), tout en gagnant un peu de temps en vous réveillant légèrement plus tôt que prévu.

L’application peut paraitre un peu futile à certains, mais elle pourrait plaire à quelques uns. Et elle est surtout très utile pour les distraits comme moi.
Lorsque vous ouvrez l’application, vous allez choisir de planter un certain type de plante. Cette plante aura besoin de vous pour grandir : chaque fois que vous buvez un verre d’eau, c’est comme vous l’arrosiez. Votre plante a besoin de cinq verres d’eau par jour pour grandir et s’épanouir complètement. Bien sûr, vous devez prévenir manuellement l’application que vous buvez un verre d’eau. Mais si abreuver votre plante ne vous intéresse pas, cette application pourra au moins vous rappeler de boire de l’eau de temps en temps. Et boire de l’eau, c’est important.

Voilà pour cette petite sélection multimédia de l’été ! J’ai mis longtemps à prendre le temps d’écrire cet article et il arrive donc un peu tard mais j’espère qu’il vous aura tout de même plu, et surtout que vous aurez découvert une chose ou l’autre qui vous plaira autant qu’à moi !

Je vous dis à bientôt pour un nouvel article,
Lena.